rencontre anonyme

En même temps, il est anonyme, sûr et confortable

Après tout, vous n’avez même pas besoin de quitter votre confortable canapé pour flirter. Vous pouvez également cacher votre apparence, votre âge, votre statut ou votre nationalité pour le moment, comme vous le souhaitez, ce qui permet une communication plus libre de tout préjugé. Il est ainsi plus facile pour les relations virtuelles de se développer sur la base d’intérêts communs et n’est pas inhibé ou bloqué par des différences de statut social.

Enfin, les limites de l’espace et du temps sur le Net sont supprimées. En comparaison, un partenariat entre une femme de Hambourg et un homme de Munich est en réalité beaucoup plus difficile et implique plus d’efforts logistiques.

Et, bien sûr, les émotions ne sont pas négligées non plus. En raison de leur relation virtuelle, de nombreuses personnes ressentent des sentiments forts tels que des palpitations, de la nervosité ou même la maladie d’amour. Grâce à un contact permanent par SMS, WhatsApp, e-mails ou Skype, le partenaire de flirt respectif anime, accompagne et enrichit son propre quotidien – même s’il vit loin et qu’une véritable rencontre n’a pas (encore) eu lieu. L’Internet, en tant que pur support d’information, s’est depuis longtemps transformé en un moyen d’interaction sociale. Cependant, les caractéristiques des partenariats sur le net sont légèrement différentes de celles des rencontres en face à face – c’est ce qui rend les relations virtuelles si intéressantes pour les psychologues.

 

Quels sont les risques que comporte une relation virtuelle ?

Mais ce qui est si excitant et si gratifiant comporte aussi des risques. “Certaines relations virtuelles deviennent rapidement très intenses et se transforment en une sorte de pseudo-relation”, prévient le psychologue Fischbach.

“L’émotivité croissante crée la proximité, voire provoque l’engouement, et ce sans jamais s’être vus et vécus dans la vie réelle. La connexion de confiance provoque la révélation de beaucoup de soi, l’ouverture et le partage de contenus intimes”.

 

Mais le destinataire de ces messages personnels les traite-t-il aussi avec confiance ?

De plus, des malentendus peuvent facilement survenir lors de discussions sur le net, par exemple si l’ironie n’est pas reconnue comme telle. L’absence de communication non verbale, comme les expressions faciales et les gestes, peut rapidement conduire à des interprétations erronées d’un énoncé, qui peuvent à leur tour entraîner des sentiments de stress, de déception ou des discussions.

Il convient également de noter que la relation virtuelle se déroule exclusivement par le biais de médias numériques. En particulier dans le cas d’un échange très intensif de messages, on passe de plus en plus de temps derrière l’écran, ce qui peut conduire à un appauvrissement des compétences sociales et à un ennui affectif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *